La charte proposée

L’Assemblée agit pour la construction du commun politique. Nous œuvrons à l’émancipation des personne et à l’appropriation de la politique par toutes et tous.

Nous refusons la reproduction des systèmes de dominations : racisme, patriarcat, classicisme, …

Nous entendons répondre à la crise écologique et sociale en remettant en cause le modèle politique et économique existant.

Notre fonctionnement se veut horizontal, égalitaire et collégial.

A l’intérieur des personnes se reconnaissant dans cette charte, l’Assemblée commune se veut ouverte à toutes et tous, dans la diversité des thématiques et des stratégies d’action. Cette ouverture est une condition de réalisation de l’un des objectifs prioritaires : créer un espace de conflit politique.

Nous revendiquons le conflit dans tous ce qu’il possède d’essentiel pour la vitalité de notre vie collective. L’espace politique existant est gouverné par un impératif de lissage et de consensus qui porte préjudice à la création d’un système démocratique.

Les règles du jeu

Ce conflit, pour être constructif, doit être régi par un ensemble de règles construites et acceptées par la communauté. Sans ces règles, les espaces de parole redeviennent très rapidement, et souvent malgré la bonne volonté des locuteurs, des espaces de violence et de domination.

Plus les participants sont nombreux, plus ces règles deviennent importantes. Nous proposerons, à l’ouverture de l’assemblée commune, des règles pour organiser les prises de paroles, ainsi qu’une équipe de facilitation qui veillera à leur respect par toutes et tous. Voici celles que nous avons déjà pu fixer :

Un temps de parole défini en amont, pour éviter toute appropriation unilatérale de la parole.  

Chacun.e parle à son tour, sans couper la parole. Si vous souhaitez prendre la parole, levez la main pour que la personne facilitatrice le voit et vous donne la parole le moment venu. 

Exprimer son désaccord avec bienveillance, le désaccord est le bienvenu. C’est le propre du débat mais cela doit être fait en toute bienveillance. La bienveillance implique : ne pas nier l’expérience d’autrui, éviter les jugements de valeur, ne pas prêter à l’autre des intentions ou des idées qu’il n’a pas exprimées, aider l’autre à développer son propos.   

On parle au centre, c’est à dire à l’ensemble des participants. Pas de discussion en aparté ou de débat en petit groupe. On parle à l’ensemble et tout le monde écoute celui qui parle.

On tente de passer un bon moment

Toute remise en question de ce cadre est la bienvenue avant et après l’assemblée commune. Les règles pourront être modifiées par l’expérience acquise de l’assemblée commune et de son fonctionnement collectif.

Cependant, pendant l’assemblée commune, les règle du jeu et la charte doivent être respectés par l’ensemble des participants, avec, en dernier recours, la possibilité d’une expulsion, à la discrétion des facilitateurs présents. 

Déroulé

Nous proposons le déroulé suivant pour la première assemblée, qui se déroulera le 11 novembre 2019. Il sera susceptible d’être amendé ou même complètement chamboulé lors des assemblées suivantes.

  • 11h Rendez-vous de convergence des sujets (pour les personnes ou collectifs ayant proposés des thématiques)
  • 12h30 Repas
  • 13h30 Introduction 
  • 13h45 Présentation des sujets
  • 14h15 Première session d’ateliers thématiques
  • 15h15 Pause
  • 15h30 Plénière de restitution 
  • 16h30 Deuxième session d’ateliers thématiques 
  • 18h Pause
  • 18h30 Plénière de restitution
  • 19h30 Vote préférentiel
  • 20h Clôture
  • 20h30 repas partagé